Très franchement
    Je me demande comment tu arrives à trouver "mauvais" ce "résumé". En même temps c'est bon signe, tu es exigeant vis-à-vis de toi même; c'est plutôt bien non? Sur le fond, j'aime beaucoup ce que je perçois comme une réelle aptitude à l'indignation, qui diffère de la sensiblerie: car s'indigner, je le vois tous les jours, n'a rien d'évident. En outre, c'est pas pour dire, mais je trouve ta démarche - "marcher ds les pas du Ché", plus largement t'imprégner de la vie d'un personnage qui t'a marqué - intéressante; elle me parle vraiment. J'attends donc le reste. Ne nous fait pas un coup à la Weyergans!
    Posté par mitnick, 28-10-05 à 02:01
  • Merci !
    Heureusement que tu es là !
    Promis, je bosse sur mon prochain texte...
    Le problème c'est que j'ai énormément de mal à organiser clairement mes pensées.
    Je crois que je le diviserai en plusieurs "petits" textes pour alléger le tout... Et puis ça me permettra de poster des messages bientôt, plutôt que d'attendre trois mois avant de sortir un pavé indigeste et illisible !
    Bon.
    Maintenant je dois te dire que je trouve toujours mon texte plus conventionnel, caricatural et... mauvais à chaque relecture (à part peut-être le "Souffrir, pour mériter d'être là") mais je crois que ça ne changera pas ! Enfin je suis content que ça te plaise ; c'est déjà ça !
    Posté par Barbudo, 28-10-05 à 15:22
  • Ne sois pas trop dur avec toi-même
    Je suis d'accord avec Mitnick. Pourquoi trouves-tu que ton résumé est mauvais? Moi, j'le trouve très bien. Tu as su résumé avec un talent certain un voyage de plusieurs jours. Tu as transmis à tes lecteurs tes impressions profondes sur ce si beau pays qu'est le Pérou. Tu n'es pas resté au stade de la simple contemplation du touriste devant des paysages magnifiques. Tu as aussi été frappé par la réalité sociale de ce pays et de tout le continent sud-américain en général. J'imagine l'indignation qui a dû être la tienne, et qui fut celle du Che, devant une misère qui touche depuis des siècles les descendants des peuples précolombiens. J'imagine le sentiment d'injustice que tu as dû ressentir à la vue de cette petite mendiante à l'aéroport de Lima. Et grâce à ce texte, j'ai eu, l'espace d'un instant, l'impression d'avoir fait, moi-aussi, ce voyage.
    Posté par Pancho, 28-10-05 à 17:57
  • Eh oui...
    Ben tu vois cher Barbudo! Je ne suis pas le seul à apprécier ton texte. Vite la suite...
    Posté par mitnick, 29-10-05 à 22:41
  • Effectivement !
    Ayant fais parti du voyage je peux dire que ta description est plutôt représentative de l'état d'esprit d'un groupe d'"aventurier" au milieu du Pérou. Surtout en ce qui concerne le "Eviter de tomber pour arriver au bout du voyage." que j'ai fortement apprécié.
    Mais je te rappele que même en tombant on peut quand même finir le voyage, certe en béquille mais on le finit quand même ! Na !
    Posté par PeaceMaker, 30-10-05 à 15:26
  • ...
    Alors d'abord, PeaceMaker (bien le surnom) en fait, quand j'ai écrit "Eviter de tomber pour arriver au bout du voyage" je pensais plus au jour où on a passé le col de Huarmihuañusca (celui à 4200m d'altitude) et qu'ensuite on a commencé à redescendre dans la brume sur des pavés trempés... Et quand on glissait comme des merdes sur la terre rouge en redescendant vers Laguna Piuray, etc.
    Quant au fait d'avoir pu terminer le voyage avec nous, heureusement que ça a pu se faire...

    Pour Pancho, eh ben écoute, euh... merci !
    J'attends ton prochain texte avec impatience.
    Posté par Barbudo, 31-10-05 à 15:08
  • PS...
    Je viens d'en parler avec un pote, qui lui aussi trouve ça très mauvais.
    Le problème c'est que c'est pas pour les mêmes raisons que moi ! Argh !
    Si j'ai trop compris, il me reproche d'avoir essayé de faire de la poésie sans vraiment y arriver.
    Je me suis un peu étranglé, en entendant ça et je lui ai demandé de se justifier.
    Il a donc donné une paire d'exemple, du genre y'a des moments où tu fais des rimes, comme nuages/voyage, loin/rien et puis tu utilises des mots vachement recherchés comme abnégations, etc.
    Bon.
    Qu'on se comprenne bien.
    Si y'a deux rimes qui se baladent, c'est un coup du hasard et si j'ai mis "abnégation" c'est parce que c'est le mot qui convenait à la "situation".
    J'ai pas voulu faire de la poésie.
    Je suis bien trop mauvais (et/ou pas assez doué) pour ça.
    Posté par Barbudo, 31-10-05 à 23:41
  • Help mémoire
    Bonjour, est ce que ton adresse est toujours renaud.poubelle@laposte.net, je t'ai écris car je serais intéressé par l'un de tes mémoire de communication. Merci de me répondre!!
    oliviergodest@hotmail.com
    Posté par Olivier, 02-11-05 à 21:43