Proverbe chinois
    A propos de proverbe chinois, j'en connais un qui me laisse un brin perplexe. L'auteur s'appelle Jing Qulong. Le voici:
    "Sur la Grande Muraille, si tu entends le cri du dragon, ne pense pas qu'il s'agit du vent."
    Pas sûr que Ségolène (euh, Mme Royal) le connaisse, celui-là. En tout cas, il existe des proverbes chinois un peu plus pertinents. Et surtout plus réalistes. Parce que j'ai beau faire des efforts, j'ai du mal à croire que les dragons existent (hormis le dragon de Komodo, bien sûr, mais qui est un varan en fait). Et puis le cri d'un dragon, j'vous laisse imaginer ce que ça peut donner. Quelque chose entre un barrissement d'éléphant et le rugissement d'un lion, avec une pointe de gémissement de Gruluguien peut-être. Allez savoir. Personne n'en a jamais vu, de dragon. Alors, qui peut bien connaître le cri que ça fait, ce bestiau-là. Est-ce à dire que ce Mr Qulong (qui a vécu au XIVème siècle de notre ère) croyait à l'existence des dragons? C'est possible. Après tout, à la même époque, nous Européens, on croyait que la Terre était plate et que si on arrivait au bord on tombait dans un immense précipice. Alors faut pas se foutre de la gueule d'un chinois mort depuis 6 siècles. Non, sincèrement, j'pense que le dragon, c'est une image. En fait, il symbolise le danger, l'ennemi. Il faut pas oublier qu'à l'époque, la Chine devait faire face à des invasions mandchoues. C'est d'ailleurs pour ça que la Grande Muraille a été construite. Pour se protéger des invasions des populations du nord. Mais pourquoi j'raconte tout ça, moi? C'est la Ségo, son proverbe chinois et sa "bravitude" qui doivent m'échauffer les neurones. Bon, j'arrête de polluer ton blog plus longtemps, cher Barbudo. Ah, j'allais oublier, y a une petite erreur dans ton billet : c'est Senghor et pas "Sanghar". Voilà. Adios amigo!
    Posté par Pancho, 15-03-07 à 18:03